« La pandémie doit conduire au passage à une économie verte », selon, Basile van Havre

Le lien existant entre la pandémie actuelle et la préservation de la biodiversité nous incite encore davantage à poursuivre avec ardeur nos objectifs de durabilité et à les contrôler sans cesse.

L’humanité a le pouvoir de réduire le risque de futures pandémies, c’est pourquoi nous avons aussi notre part de responsabilité.  En effet, plus la nature est détruite ou « occupée » et plus le potentiel pour de futures pandémies est élevé. De plus, la diffusion des pandémies dans le monde entier est devenue encore plus simple puisque, aujourd’hui, l’avion donne la possibilité d’atteindre les points les plus reculés de la planète. Aussi, tenons-nous pour dangereux d’accorder des plans de relance en rapport avec l’assouplissement de normes environnementales. En fait, nous avons compris - depuis longtemps déjà - que la santé des hommes est liée de façon complexe à la santé des animaux, des végétaux ainsi qu’à l’ensemble de notre environnement.

Photo: Thomas Krumenacker


Soyez toujours au courant grâce au Newsletter de HERING !

Newsletter IconNewsletter